la RENCONTRE DU 15 octobre a réuni 12 personnes, voici une synthèse de ce qui s’est dit :

 Contexte et besoins

  • Pour la plupart, le besoin est d’avoir un lieu de travail à l’extérieur que chez soi (pour 1, 2 jour ou toute la semaine) avec des contacts et des temps de café partagés ! Certains sont déjà usagers des espaces de coworking grenoblois (cowork ou colinn).
  • L’intérêt peut résider aussi dans le partage de savoirs et des collaborations à trouver.
  • Un plus serait d’animer le lieu avec des temps de rencontres, des formations (qui pourraient aussi être ouvertes à des non-usagers – réfléchir à des tarifs accessibles qui favoriseraient les usagers du lieu).
  • Réfléchir à une possibilité de secrétariat partagé : cela pourrait faire un complément d’activité pour quelqu’un ?

Espaces et moyens proposés

  • Un espace « open-space» à l’entrée : pour les travailleurs « nomades »
  • Une zone « bureaux dédiés» qui pourrait être séparée par des cloisons mobiles : pour des usagers qui ont besoin d’une installation plus complexe (écrans et autres matériels) ou pour les permanents. Nous aurons 2 grands écrans à disposition.
  • Une pièce « espace privé» : pour des rdv 2, 3 ou 4 personnes, pour aller téléphoner au calme, pour relaxer un petit moment…
  • Une salle de réunion (avec videoproj + écran) qui, lorsqu’elle ne sera pas utilisée en tant que telle, pourra aussi servir d’espace de travail
  • Un coin machine à café – frigo – et + ? (*)

(*) En bons Français (et Italien !), avons largement discuté de la question de la cuisine : où, quand, comment ? est-ce qu’on impose nos odeurs de tartiflette à réchauffer à tout le monde ? est-ce que j’aurai tout de même la possibilité de faire cuire un plat de pasta sur place ? Ce temps de pause-déjeuner est important pour la convivialité et il faudra prévoir l’espace adéquat : soit la salle de réu quand dispo, soit l’espace RDC qui sera le plus souvent libre à midi et qui pourrait permettre d’accueillir d’autres personnes du Sappey avec leurs casse-croûtes. Certains y voient un autre avantage non négligeable : la tireuse à bière sera sur place !

Fonctionnement

Le fonctionnement sera largement participatif et basé sur la confiance réciproque : auto-déclaration des jours de présence, de l’usage de l’imprimante ; prise en charge collective des questions techniques, des ré-aménagements nécessaires (cloisons ou pas ? disposition du mobilier, etc)

En tant que salariée de la Bonne Fabrique, Catherine se chargera des aspects de gestion et de « toutes les p’tites choses à faire » mais notez que ce sera un état d’esprit différent de cowork ou colinn !

Du coup, les tarifs ne seront pas les mêmes non plus : a priori, nous prévoyons 155€TTC /temps plein, 90€TTC / mi-temps, 15€TTC/journée.

Mise en place

Les travaux sont en cours et devraient être finis à la fin de l’année. Nous serons tributaires du feu vert de la commission de sécurité pour pouvoir ouvrir.

En attendant, nous avons à avancer sur les points suivants :

  • Continuer à faire connaitre le projet
  • Trouver du mobilier (sièges, notamment, nous avons déjà une partie des tables et des étagères)
  • Envisager l’aménagement en fonction des besoins de chacun, notamment en terme d’espace et de activités bruyantes / silencieuses
  • Imaginer et fabriquer certains éléments d’aménagement et de déco
  • Réfléchir à un système de réservation en ligne

Toutes les personnes motivées à se joindre à un groupe-projet sont invitées à se faire connaitre ! labonnefabrique@gmail.com

Prochaine rencontre : à prévoir début novembre

COMPTE RENDU de la rencontre COWORKING / TELETRAVAIL

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *